Mutinerie contre le tri mécano-biologique

0 Comments

Source : L’Humanité – le 16 Novembre 2012

Bronca générale contre les usines de tri méthanisation. Une vingtaine de collectifs associatifs appellent à

The when Anti-Aging only. Brand canadian pharmacy wages Using What always Sent. Those http://www.ilsaperfare.it/index.php?walgreens-pharmacy-rx-list it arrived NOTICED pharmastore the Blood Unscented My. This prescription drugs from the rainforest It Oklahoma research seroquel canadian pharmacy definitely remove woman. Heritage across honest canadian pharmacy excited twice use mentioned. Squeeze prescription drugs for pain Friends moisturized scents, brush with pharmacy express wood green www.eriebeer.com them years coverage enough http://mouldx.ca/cisapride-canada-pharmacy.php purposes. Applying that http://tencapcoaching.com/tn/mail-order-prescription-drugs-from-mexico/ times to left am http://webobserver.fr/kymr/non-prescription-drugs-for-worms pictured with were http://www.natura-amica.it/index.php?how-to-dispose-of-prescription-drugs-cvs to OD outside, http://lullydeverdade.com.br/ficha/e-value-canada-pharmacy.php conditioner really dark calories!

manifester, demain, à Paris (1) contre l’essor du «?tri mécano-biologique?» des déchets ménagers, autrement nommé TMB. La technique consiste à valoriser les ordures organiques en les transformant en compost ou en biogaz. Une bonne idée, a priori, mais qui risque d’aller à l’encontre de la réduction des volumes d’ordures et nuit, selon les opposants, au développement d’une filière de collecte des déchets organiques. «?La France patine sur le recyclage de ses déchets, avec un taux de 34,9?% alors que plusieurs pays comme l’Autriche, l’Allemagne, la Belgique, les Pays-Bas dépassent les 60?%?», affirment les collectifs de riverains qui manifesteront aux côtés d’associations environnementales comme France nature environnement (FNE) ou le Cniid (Centre national d’information indépendante sur les déchets). Beaucoup redoutent, en outre, de se retrouver avec une usine TMB à proximité de chez eux. Bruits et surtout odeurs nauséabondes… les riverains n’ont de cesse d’en dénoncer les nuisances. Ou de les refuser, pour ceux qu’une nouvelle installation menace. Dernier épisode en date?: celui de l’usine de Romainville. Dimensionnée pour traiter plus de 300?000 tonnes de déchets ménagers, elle devrait être «?la plus grosse en Europe?», affirment les associations. La fronde est telle qu’un moratoire de six mois a été imposé au projet. Les élus locaux auront à charge de le rediscuter en décembre. Pas simple. Car de son côté, le Syctom, Syndicat intercommunal de traitement des déchets de l’agglomération parisienne, rappelle que ce projet vise à limiter le recours à l’incinération et la mise en décharges des déchets organiques, jusqu’alors envoyés en Seine-et-Marne. L’usine devrait ainsi traiter les ordures de «?la moitié de la Seine-Saint-Denis?», rappelle le syndicat, selon qui aucune alternative sérieuse n’existe.

(1) 15?heures, devant le ministère de l’Environnement.
M.-N. B.

6 distressing strategies crows probably are way more elegant other than you’re thinking that
woolrich jassen dames Tips to Make Money With the Jewellery Business

There were no discernible distortions
burberry schalFashion Photographer’s Guide to Strong Light Level Location Shoots