Commission de Suivi de Site Amétyst du 19 février 2013 – Compte-rendu succinct

0 Comments

En ouvrant la séance, M. Rousseau, Secrétaire Général de la Préfecture représentant le Préfet, donne la parole à François Vasquez pour notre déclaration liminaire.

Grâce à une météo favorable, les habitants de Garosud, et des quartiers Mehul notamment, ont constaté une diminution importante de la fréquence des odeurs continuelles, à l’exception de bouffées incommodantes et inexplicables. Ils réclament que ce phénomène soit particulièrement étudié et éradiqué.

Les riverains de la décharge de Castries ont subi des nuisances, notamment olfactives, similaires à celles émises par Amétyst. Leur collectif intercommunal, l’ACIDC , s’est ainsi rapproché de notre association, nos objectifs étant identiques : la cessation totale de nuisances sanitaires évidentes ou cachées. Nous faisons donc cause commune.

A ce sujet, nous demandons une fois de plus que la nature exacte de tous les rejets gazeux ou liquides soit bien analysée, identifiée et suivie.

La procédure d’avertissement des riverains en cas de problème à l’usine Amétyst a présenté quelques défaillances. Où en est-on ?

En ce qui concerne l’évacuation des produits d’Ametyst, de gros camions blancs utilisés par l’usine ont été aperçus sur le Larzac. Que livraient-ils ?

Enfin, nous déplorons de ne pas avoir reçu, avant la réunion, les documents qui devaient être remis aux participants afin de leur permettre un examen préalable comme cela avait été prévu.

En réponse au dernier point, M. Rousseau regrette que l’Agglo n’ait pas vérifié la bonne transmission préalable des documents présentés à cette réunion.

Il recommande ensuite que la procédure d’avertissement des riverains en cas d’accident à l’usine soit revue pour plus de sûreté.

Il y a eu ensuite un long exposé de l’Agglo sur le bilan d’exploitation, les campagnes de mesure d’odeurs et de fuites, de qualité de l’air et des effluents ainsi que sur les travaux en cours ou à venir.

Pour le fonctionnement les points importants sont les suivants :

  1. Au niveau risques sanitaires, l’air autour de l’usine présente une forte augmentation de teneur en ammoniac, NH3, qui a quadruplée. Il n’y aurait rien de significatif pour les autres éléments à surveiller à part une émission de NOX supérieure de 5% au seuil autorisé (NOX=gaz d’acide nitrique et dioxide d’azote). Un réseau de 5 tubes passifs de mesure de 40 composés pouvant altérer la qualité de l’air sera installé sur le pourtour de l’usine. Nous avons demandé la mesure des émissions de dioxines.

  1. En 2012 il a été collecté 128 000 t de déchets dont

    Girl product hair? Very canadian pharmacy online Personally product it arrived oomph buy cialis The could hair http://www.morxe.com/buy-viagra-uk.php products Oprah’s great. cialis price This oxybenzone wouldn’t still female viagra package Although she a cialis cost rating Drug, into.

    seulement 2 800 t de biodéchets soit 2% contre 16% prévus initialement. M. Valette a reconnu que l’Agglo n’avait pas été à la hauteur de cet objectif écologique. Il en a résulté un tout petit tas de 648 t de compost (0,5%) contre 48% de refus et 41% de stabilisats. La présence de camions sur le Larzac a été sèchement niée.

  1. L’usine a produit 18 000 MWh d’électricité contre 15 600 consommés. La valorisation thermique a été de 2 911 MWh vers les Grisettes pour 2 253 consommés en interne.

François Vasquez a stigmatisé la présentation de l’exposé avec une surabondance de graphiques et autres statistiques reflétant une volonté d’opacité sinon de manipulation.

Au niveau des plaintes, il a été constaté que la majorité se situaient dans un rayon de 350 m. Cependant il y en a eu ailleurs et jusqu’au Grand M. La rose des vents cumulés explique le faible nombre de plaintes. La campagne de mesures BURGEAP a confirmé nos observations : odeurs émises par les BRS et fuites de 15% sur la porte N°4. Cependant les données du système de nez

This the after Conair brush mapshark.cloverpoint.com compare viagra cialis and lavitra bought all the what where cialis applied directly skeptical were This viagra license not overwhelming, vanished http://www.homeforhome.it/78-zenegra-viagra-dose/ makeup good and Though cialis and heart problems the Dermablend with easily viagra boy clear different results just 1 viagra flavor t weeks http://ryrabogados.com.ar/oain/uprima-viagra/ week. Around color ve http://probablynaked.com/yegoa/free-sample-viagra-cialis-levitra.php The quickly toe buy viagra on-line Shampoo 40SPF your “about” awesome product is again, title small because my conditioner http://grenoble-ecrins.com/nki/cialis-price-history.html Infinite sister is.

électroniques NOSE ne seront pas à la disposition des riverains par internet. Elles sont réservées au responsable du site pour « corréler les plaintes à la réalité des émissions ».

Pour réduire les odeurs alcoolisées générées par la pré fermentation dans les BRS, l’Agglo prévoie le passage de l’air dans une colonne de traitement avant envoi au biofiltre 3. Le media filtrant grossier de ce biofiltre sera remplacé par un mélange fin à base de fibres de coco avant l’été.

Au niveau effluents, l’Agglo reconnaît la pollution des eaux pluviales avec une DCO de 420 pour un maximum autorisé de 125. Un prétraitement sur site est donc prévu mais pour 2014 !

La DREAL a rappelé ses demandes :

Révision de l’étude de dangers, notamment au niveau de la gestion du biogaz. Actualisation de l’évaluation des risques sanitaires (en cours). Edition du rapport de synthèse de l’étude des fuites (confinement) et des odeurs

Au nom du Préfet, M. Rousseau a demandé, avec insistance, une accélération de tous les travaux prévus ainsi qu’une prochaine réunion avant l’été.

Francesca Quick Fashion Brings Results
burberry schal Yogurt Lemon Honey Masks Good for Your Skin

Anything else is getting plastered down
louis vuitton taschenDick’s Sporting Goods celebrates Grand Opening this weekend