On nous a caché l’incendie de la décharge de Castries

0 Comments

Pinocchio ment

Nos amis de l’Observatoire indépendant des Déchets de l’Environnement et de la Santé (ODAM) ont été informés par l’ACIDC de l’incendie des ordures déposées par Montpellier-Méditerrannée-Métropole et nous ont informés à notre tour. Merci à tous ces citoyens-citoyennes de leur vigilance et de leur compétence. Mensonge par omission ? Pressions sur les médias pour taire l’accident ? Ce n’est pas un incident mais un accident grave qui a mobilisé d’importants moyens de pompiers toute une nuit pour empêcher le feu de se propager et d’embellir. Les conséquences auraient pu être graves avec un feu de garrigue attisé par un vent de nord-ouest soufflant vers Guzargues et Castries.

Nous vous laissons apprécier. Cliquez sur ce lien.

Nos amis de l’ODAM et nous, clamons depuis 14 ans, que le tri des déchets à la source est la seule solution vertueuse pour éviter le gaspillage que représente l e mélange à la source des déchets et son traitement dit mécano-biologique (TMB). On nous a expliqué que les bio-déchets en mélange souillent les autres déchets, les rendant impropres à tout recyclage ou à toute réutilisation. Quel gaspillage et on ose nous prétendre que cette solution, le TMB,  était écologique et constituait le nec plus ultra national, voire mondial du traitement mécanique,  que la méthanisation du résultat du TMB donnait un des meilleurs composts agricoles qui soient. Tout celà n’est que mensonge.

Nos amis de l’ODAM, de l’ACIDC et du CIDES34 (et autres association amies) ont constaté que les déchets dits ultimes, car réputés stabilisés, sont enfouis dans une décharge, laquelle fermente et pue dans la région de Castries (installée dans une carrière de granulats qui ne semble pas être gênée). Or, dans la nuit du 14 au 15 juillet, le méthane s’est enflammé et le feu a pris nécessitant l’intervention de nombreux pompiers. Cliquez sur ce lien pour le reportage de nos amis. Nous avons constaté le 18 juillet 2019 que le chemin bordant le flanc est de la carrière-ISDND sentait atrocement mauvais !  Pourquoi ? Quelles sont les causes du feu ? A-t-il été ouvert une enquête ? La gendarmerie est-elle saisie ? Qu’en pensent les pompiers et le SDIS ?

Or, cette décharge réputée non-dangereuse va fermer et va devoir mettre en place une exploitation post-ISDND qui donne lieu à un appel d’offres en vue d’un marché. Pour un montant total qui frise le million d’euros. Quel gaspillage ! Où va-t-on désormais déverser le trop-plein d’Amétyst puisque l’exploitation va continuer sans que les bio-déchets soient traités à part. Le tri à la source dit improprement « tri sélectif » n’est toujours pas généralisé depuis 8 ans maintenant ! Va-t-on continuer à mélanger dans le « tout-BRS » les bio-déchets triès ailleurs ? Autant que questions sans réponses mais le traitement actuel des déchets va continuer à nous coûter cher, très cher ! Grâce à nos pinocchios associés qui prétendent faire de la prévention des déchets.

AsterX34

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.