Plan déchets du département de l’Hérault : Ne persistons pas dans l’erreur !

0 Comments

Source : Hérault tribune

 

Ne refaisons pas à La Valasse la même erreur qu’à Améthyste à Montpellier à Romainville et ailleurs en France !

Les retours d’expérience du procédé de traitement des Déchets ménagers par Méthanisation et Tri Mécano Biologique se révèlent en effet particulièrement catastrophiques techniquement, financièrement.

1-Nous avons pris connaissance de l’arrêt de Juin 2013 du tribunal de Montreuil annulant l’autorisation préfectorale d’exploiter accordée à la Société Urbaser basée à Romainville .

« Le jugement a retenu les nombreuses infractions au code de l’environnement »

2-Qu’en est-il de l’installation Amethyst à Montpellier ?
-décidée il y a dix ans, sa réception était espérée en 2011, elle est encore attendue aujourd’hui.
– Le cout du projet prévu initialement à 57 Millions d’Euro est actuellement de 72 Millions tout étant dans l’incapacité d’atteindre les performances exigées. Quel cout final ?
-de graves incendies ont été dus à l’insuffisance de prise en considérations des risques inhérents à ce type d’installation en zone urbaine
-La valorisation énergétique de la production espérée du gaz et du compost n’est encore qu’un espoir.
– Les nuisances olfactives dues aux mauvais étanchéités actuelles – et à prévoir- au cours de son fonctionnement- sont un test de fuites de gaz nocifs inodores et incolores à l’origine de nombreuses plaintes de la part des riverains.
-Le rapport de la Cour de Comptes en Septembre 2011 ainsi que le rapport d’information d’une Mission Commune Parlementaire de Juin 2010 estiment qu’il s’agit :

« D’un terrible bilan pour un fleuron de technologie
Sensé être une révolution en terme de traitement des déchets ».

3- Nous constatons :

– que les installations existantes basées sur un Tri mécano biologique d’ordures ménagères non triées à la source avant méthanisation présentent tous les mêmes défauts et des budgets en large augmentation des prévisions initiales.
– En Vendée l’Association FEVE nous informe que la décision d’exploiter 5 petites installations prévues en 2006 est actuellement refusée pour des raisons analogues.
Leur cout est passé de 59 M€ en 2006 à 78M€ en 2010. et leur budget de fonctionnement prévu est passé de 36 M€ à 62 M€ en 2012.
– Les installations de Fos sur Mer-Evré, La Varenne- Jarcy, Saint Barthelemy d’Anjou, les installations de Cytrad Ardèche sont dans la même situation.
-Les installations de Cadix, Bassano, La Gorogne en Espagne, Mons en Belgique, Götingen et Hanovre en Allemagne, Farrington en Angleterre ont constaté les mêmes inconvénients qu’en France.

« La France serait-elle le seul pays à poursuivre dans cette voie ? »

4-Nous sommes ainsi confortés dans notre action d’opposition à la création d’une entité comparable au lieu-dit la Valasse, Commune de Montblanc.

Il est basé sur le choix d’un procédé de Tri- Méthanisation dit « innovant » par son porteur, choix qui n’a fait l’objet d’aucune justification.
Il fait l’objet de nombreux recours en justice par notre Coordination.
Il est repris cependant dans le plan déchets de l’Herault qui vient d’être retenu.

« Comment ce projet a-t-il pu recevoir un avis favorable de
Monsieur le Préfet de l’Hérault ? »

En résumé

Nous demandons qu’il soit tenu compte des retours d’expériences de ces installations de traitement d’ordures ménagères basées sur le même principe et que ce projet fasse l’objet, comme celle de Romainville d’une annulation d’autorisation préfectorale d’exploiter.

Pour la Coordination regroupant :
Mairies de Bessan(34550), Vias (Vias),Portiragne(34420), Prévirisques(34550).
Associations :Bessan, environnement, Montblanc A venir, Cassiopée, Ciad, Prévirisques.

Pour la Coordination PRÉVIRISQUE (01-07-13)