Montpellier-Métropole annonce officiellement

0 Comments

Le magazine MMAG n° 65 de mars 2021 est enfin arrivé dans nos boites-aux-lettres. A la une, en couverture,  un message « Réduire nos déchets : il y a urgence ». Les pages 26-27 montrent un tsunami de déchets sortant de nos poubelles. Le message de la Une explique (p. 27) le pourquoi il y a urgence : nous produisons trop de déchets, les coûts sont exponentiels. La Métropole se fixe un objectif, « l’ambition de construire un territoire zéro déchet avec la participation et l’investissement de tous les habitants. ». Suivent les chiffres clés de l’état des lieux.

L’Association des Riverains de la ZAC de Garosud se réjouit du contenu des pages suivantes (28-33). Notre ligne ne change pas, elle dit oui bien sûr à toutes les solutions citoyennes et à tout ce qui peut contribuer à réduire les apports de déchets et éviter d’avoir un ou plusieurs sites de tri de déchets en zone urbaine, nous avons nommé Amétyst et ses nuisances. Depuis 2004, notre association n’a cessé de se battre contre les solutions pseudo-écologiques et contre l’implantation de sites de tri en ville.

François VASQUEZ déclare « Nous héritons d’une situation catastrophique ». Voyez la page qui récapitule le combat des Riverains et de ses associations amies. Oui, les prédécesseurs nous ont laissé un beau crottoir en matière de déchets, il ne va pas être facile de nettoyer les écuries d’Augias laissées par la clique des prédécesseurs que nous renvoyons à leur néant. Nous regardons l’avenir pour faire pression pour la fermeture de ces usines puantes. N’oublions pas Dany DIETMAN et sa commune de Manspach (Communauté de Communes de Portes d’Alsace). On cite en page 29 l’exemple de M. Daniel HUOT qui cite la Communauté du Grand Besançon Métropole qui a diminué de 85 kg par foyer depuis … 2008 (il y a 13 ans déjà !). Les camions de collecte ont équipés de systèmes d’identification des bacs ! Ce n’est plus une Taxe d’enlèvement mais une Redevance d’enlèvement, un dispositif incitatif à la réduction des déchets. Moins vous en produisez, moins vous payez !

Nous avons été victimes de pseudo-solutions, plus d’écologie bidon.

Le combat continue pour veillez à ce que soit réellement mis en place ce qui est promis, la redevance incitative à la réduction des déchets. Depuis 2004, rien n’a été fait à la Direction de la Prévention des Déchets avec l’indifférence des autorités préfectorales que nous pourrions qualifier de coupable ! Le combat au sein du CIDES (dont nous sommes un des fondateurs avec nos amis de l’ODAM), ce combat continue.

Plus que jamais, unissons nous pour composter, lombricomposter, acheter en vrac, réparer, recycler, réutiliser, etc. Adhérez à nos associations, rejoignez notre combat.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.